Les abords de la maison ancienne

LES ABORDS DE LA MAISON ANCIENNE

Une maison paysanne et plus généralement une maison ancienne c’est aussi une insertion dans un cadre naturel. Dans cette rubrique, nous aborderons toutes les dimensions de cette dimension des maisons anciennes.

Emplacement dans le site : les maisons paysannes sont « bio-climatiques » car tant leur position sur le terrain que leur cadre végétal vise à leur fournir des protections naturelles contre le vent, le froid l’hiver, le chaud l’été, le bruit ou  le regard des voisins tout en préservant la biodiversité nécessaire aux espèces sauvages utiles ;

Entourage végétal : arbres, jardin, potager, verger, écurie, étable, pigeonnier, soue à cochon, grange, hangar, four à pain…les maisons anciennes sont de micros univers qui mettaient à disposition de la famille toutes les ressources contribuant à sa subsistance ;

– Eau : sans eau pas de vie humaine, animale ou végétale. Aussi, la plupart des maisons anciennes se situaient près d’une source d’eau  qu’elles utilisaient sous forme de puits ou de mare drainant l’eau du terrain autour de la maison.

Le changement des modes d’habitat des maisons anciennes doit être conscient des ressources environnementales qu’offrent les maisons anciennes pour les préserver et les rendre disponibles aux nouveaux usages des nouveaux habitants.

Ces différents aspects seront abordés dans cette rubrique au gré de nos études et trouvailles.
Et pour commencer : comment chercher l’eau souterraine qui se promène dans le terrain sous et autour d’une maison. Le texte ci-dessous réalisé pour accompagner l’atelier sur la recherche des eaux souterraines vous donnera des éléments pour tirer parti de ces ressources  invisibles mais présentes et utiles.

http://maisons-paysannes-yonne.org/wp-content/uploads/2017/05/support-intervention-sourcier-2017-4.pdf